Aproz sources minérales SA

À Aproz, l’eau minérale coule de source

&feature=youtu.be

« Nous avons développé l’eau minérale Valais pour vendre ce beau pays, affirme avec ferveur Michel Charbonnet, le directeur d’Aproz sources minérales SA. Pour avoir du succès ailleurs qu’à la Migros ou sur le marché national, il nous fallait un produit qui soit typiquement suisse et qui ait du caractère. Pour cela nous sommes allés chercher une source qui ait un très bon goût. » Celle qui est exploitée pour cette eau vient de trente-cinq mètres de profondeur sous la plaine du Rhône. Un flux constant de un à deux mètres cubes par seconde descend la plaine en dessous de couches denses d’argile, qui l’isolent de la nappe phréatique. Le forage se trouve à la convergence de cette eau de plaine avec l’eau descendant de la rive gauche, qui est fortement minéralisée. « Il lui fallait une bouteille très spéciale, avec le Cervin comme fond, une ambassadrice de ce Valais montagneux. C’est un client potentiel américain qui nous a suggéré son nom en mangeant une raclette à Chamoson. À la découverte d’un set de table de la marque Valais, il s’est exclamé : «Valais, it sounds very well!» Cela sonnait bien et nous l’avons adoptée. Aujourd’hui cette eau Valais est une jolie petite marque qui a du caractère, avec tous les ingrédients d’un Valais qui se veut ambitieux, d’un Valais qui est beau et qui est bon. On frise l’excellence avec ce produit ! Beaucoup de collaborateurs en sommes fiers dans l’entreprise. »

 « J’ai l’ambition que le Valaisan ait le même réflexe pour l’eau minérale que pour le vin, en consommant effectivement une eau qui vient de mon entreprise. » Michel Charbonnet

L’eau, richesse première de l’entreprise
Ayant quasiment fait toute sa carrière à Aproz depuis 1993, Michel Charbonnet fait preuve d’un enthousiasme communicatif. « Mon émotion par rapport à l’entreprise se manifeste par exemple lorsque je vois une bouteille d’Aproz sur une table ou une bouteille de l’eau Valais dans la main de quelqu’un, dans la rue.

Suite à lire dans le livre Valais Passions