Dominique Savioz NF IV

N’ayons pas peur de prendre le Rhône!

«J’ai le virus de mes racines. Plus elles sont profondes, plus l’arbre peut aller loin!» Pour Dominique Savioz, la fierté d’être valaisan passe par la métaphore. Comme dans ses chansons qui, comme un tourbillon, tournent autour du Rhône et de l’eau, il dessine son entreprise, Artena, sous forme de navire.

Dominique Savioz, Artena

«Je dois pouvoir pêcher les énergies de création, construire mon navire, en choisir l’équipage et trouver de quoi le nourrir.»

The Best of facebook

The Best of Facebook

Pour celles et ceux qui ne se connectent pas sur le réseau social, quelques extraits qui ont eu du succès au nombre de "Clics"

Même mouillé l'amour est une couleur admirable. Un banc (trop mouillé pour s'asseoir) en dessous de Münster, Gomstal


Comme si j'avais encore envie du calme et de la rusticité de l'Obergoms, belle ronde autour du lac du Rhône ... eh oui le glacier fait place à un lac profond sur lequel flottent quelques iceberg. Mais on est en Valais, pas au Groenland!

"Le Temps" a pris le temps

"Le Temps" a pris le temps

Marie Parvex, correspondante valaisanne au "Temps" a pris le temps de m'accompagner, avec le photographe Olivier Maire et son apprenti, sur les traverses humides reliant Vétroz à Saint-Pierre de Clages. Merci pour la sensibilité de son article:


Le photographe et guide de montagne est à mi-parcours de sa descente de la vallée du Rhône à pied. Un périple de six semaines qu’il mène appareil photo au poing pour rendre compte de son canton aujourd’hui
François Perraudin a dormi dans son bus, dans un camping près de Sion. Depuis trois semaines et demie, ce guide de montagne et photographe valaisan descend la vallée du Rhône à pied. A la fin de chaque journée, il